Plan du site  |   Contactez-nous  |  

Historique


La Ferme de la famille Gadbois à Saint-Barnabé-Sud existe depuis l’ouverture de la municipalité vers 1850. La Ferme se transmet de père en fils depuis cinq générations et une sixième commence à s’y intégrer. Vers 1940, Wilfrid et Eva, de la troisième génération, vendent déjà des fraises au Marché de Saint-Hyacinthe.

Dans les années 1960 à 1980, alors que plusieurs agriculteurs du coin abandonnent leurs quelques rangs de fraises, Fernand, le fils de Wilfrid, et Monique agrandissent leurs superficies, installent un kiosque à la ferme et commencent à détailler leurs fraises à l’extérieur en s’associant à des marchands.

Depuis 1989 Jocelyn et Guylaine exploitent la Ferme et on fait de la production des fraises leur principale activité. Véronique et Jonathan, leurs enfants, représente la sixième génération. Ils veulent poursuivre cette culture qui les passionne.

Notre équipe


Jocelyn Gadbois et Guylaine Leblanc sont les propriétaires de la ferme. Ils ont su transmettre leur passion à leurs quatre enfants puisque deux d’entre eux, Véronique et Jonathan ont rejoint l’entreprise respectivement en 2008 et en 2013. Véronique, technicienne en horticulture environnementale, a fait une spécialisation en fruits et légumes à l’Institut de technologies agroalimentaires de Saint-Hyacinthe. Quant à Jonathan, il a terminé ses études à l’université Laval en agroéconomie et est maintenant agronome.

Technique de cultures


À la Ferme Gadbois nous pratiquons des techniques dans une vision d’agriculture durable. Nous prenons grand soin de nos sols : aménagement, drainage, rotation des cultures, apport de fumiers, engrais verts, fertilisation raisonnée, travail du sol dans de bonnes conditions, irrigation, etc…

Nous sommes membres d’un club agro-environnemental pour un suivi agronomique qui nous permet d’améliorer nos pratiques de gestion du sol et de la fertilisation. Également membres d’un club d’encadrement technique et de dépistage des ravageurs pour la culture de la fraise et du maïs sucré, nous visons à minimiser les applications de pesticides par des façons culturales et nous appliquons des pesticides seulement lorsque les seuils de nuisibilité sont atteints.  Dans la culture du maïs sucré, nous utilisons certaines techniques biologiques de lutte contre les insectes comme les trichogrammes, car celles-ci ont démontrées leur efficacité.

La famille Gadbois se tient informée par les nouvelles techniques de culture notamment en faisant des essais de variétés. Nous mettons tous les efforts nécessaires pour obtenir des fruits et des légumes de première qualité au goût savoureux.

Album


Voici quelques photos qui démontrent les différentes étapes de notre production